La transition écologique et la transformation digitale des métiers de la construction et de l’immobilier impose une remise à niveau des référentiels de qualité et de compétences. Comment s’organise cette montée en compétence ? Quelles garanties pour les donneurs d’ordre ?